Philippe Raynaud
Philippe Raynaud, compositeur

Élève de Michel Decoust, encouragé par Henri Dutilleux, sa démarche de composition demeure essentiellement guidée par la passion du phénomène sonore.

Né en 1956, élève de Michel Decoust, encouragé par Henri Dutilleux, sa démarche de composition demeure essentiellement guidée par la passion du phénomène sonore.

Attaché à son indépendance musicale, il n’appartient à aucune « école ». Il gère avec fluidité la puissance de son œuvre au souffle résolument contemporain, portée par un style épuré et un lyrisme en demi teinte.

Son catalogue comporte essentiellement des œuvres vocales, de musique de chambre, pour instruments solistes (dont un cycle pour instruments anciens),  des pièces électroacoustiques et des musiques de ballet.

On lui doit également un opéra-ballet, « le géant égoïste » pour voix de basse solo, trio vocal, chœur d’enfants et quatuor de percussions, sur un livret d’Olivier Schneebeli d’après un conte d’Oscar Wilde. Philippe Nahon en a dirigé la création à Paris.

Il a toujours été sensible tant à la poésie qu’à la danse  et à la peinture.

Il a travaillé à de nombreuses reprises avec Andrée Chédid et mis plusieurs de ses œuvres poétiques en musique :


  • Le feu du dedans, pour chœur de jeunes filles, cor et orgue
  • Résister, pour soprano et violon
  • Pour un chant, cycle de sept poèmes, pour trois récitantes, trois flutes à bec sopranino solistes et grand ensemble de flutes à bec
  • Visage, pour contre ténor, flûte à bec, théorbe, clavecin et viole de gambe

 

Il a collaboré avec les chorégraphes Odile Azagury, Gilka Beclu-Geoffray, Isabelle Marion

Il participe régulièrement à des « performances » le liant à son ami eintre Philippe Ségalard.

 

Les commandes qu’il a reçues : Ministère de la Culture, Festival de Radio France à Montpellier, Festival d’Angers, Festival Estival de Paris, Maison des Pratiques Artistiques Amateurs de Paris, résidence à Dinan, Biennale de l’Essonne, C.A.E.M., diverses écoles de musique, …

Il a toujours relié son activité de compositeur à ses missions pédagogiques  assumées dans divers établissements (CRR de Toulouse, ENMD d'Evry, ENMD de Chartres, Trappes, et CRR de Versailles) où il été amené à diriger différents ensembles instrumentaux et vocaux ainsi que des formations orchestrales dans des répertoires variés (Beethoven, Boguslavsky, Damase, Decoust, Gräetzer, Jolivet, Tessier, ...).

 

Il a par ailleurs, en qualité d’ondiste, joué en soliste avec plusieurs orchestres. Il mène une carrière internationale d'interprète (ondes Martenot) jusqu'en 1985 et se voit décerner au sein du Sextuor Jeanne Loriod le Grand Prix du disque pour le double album sorti à l'occasion du 50ème anniversaire des ondes Martenot. Il a joué dans de nombreux pays et a été l'invité de festivals et de grandes salles de concert.

 

Interview :

Vidéo Youtube de l'interview

 

Discographie :

INA–GRM – ACLAMA : Libre, pour violon et sons fixés (Jean Leber)
RCA Victor-BMG Lumières, pour trompette et orgue (Pascal Clarhaut et Viviane Loriot)